LE FLAMANT • Musique pour spectacle déambulatoire

Spectacle déambulatoire

Gigantesque jouet mécanique, ce grand oiseau évolue dans les rues, il prend vie sous l’action de ses manipulateurs, déploie son long cou et s’invite aux fenêtres des étages. Au plus près du sol, il observe le public qui l’entoure puis s’élance dans une ronde qui fait de la rue la scène d’un ballet improvisé. Les bruits rythmés et amplifiés de la mécanique se mêlent au chant de l’oiseau et participent à l’ambiance sonore créée.

Idée originale : Eric Manini
Conception et réalisation : François Marsollier assisté de Morgan Manini
Comédiens – manipulateurs : Eric Manini – François Marsollier – Morgan Manini

La musique:

Les directions artistiques demandées par Mach’tiern: utiliser des sons métalliques et boisés (pour rappeler la structure du Flamant), un tempo lent de marche mais pas de mélodie trop lente, un peu de sons électroniques, et des jouets pour enfant. Le son doit être un son d’ambiance mais avec de l’énergie et il ne doit pas y avoir de trop grosses nuances (il ne faut pas que ça monte trop ou que ça descende trop bas en puissance/énergie).

Pour cette musique d’une vingtaine de minutes, j’ai mélangé instruments acoustiques boisé ou avec des sonorités métalliques (ukulélé, senza, balafon, percus, toy piano), des sons métalliques pour des percussions (bruits d’ateliers de ferronnerie, roues de vélo, etc…), des instruments plus électriques & électroniques (guitare électriques Danelectro, MOOG pour les basses et lead, JUNO pour les arpeggio et accords) et des choeurs jouant sur les deux syllabes  « Fla » (nom souvent utilisé pour désigner des coups de caisses claires légèrement désynchronisés) et les « Mants ». Les battements d’ailes ont été fait avec des feuilles de papier remuées devant le micro et un peu de réverb. En fond, il y a régulièrement des bruits d’ambiances de flamants dans leur ambiance naturelle. Il y a plusieurs passages à 5 temps (par mesure) pour ralentir et amener un léger déséquilibre (le flamant sur une patte). Parmi plusieurs propositions, la cie Mach’tiern a choisi les 2’30 de musique commençant cette bande son et j’ai brodé la suite en restant dans le même esprit…

Quelques extraits de la musique:

WEB:
http://www.machtiern.org